LES PLATRES etc…

Le plâtre est obtenu par chauffage du gypse, sulfate hydraté de calcium naturel après broyage et tamisage l’on obtient sa forme poudreuse, ce matériau naturel est utilisé depuis des millénaires, les égyptiens utilisaient déjà le plâtre dans la fabrication de sarcophages et pour les  décorations et ornements. Les mérovingiens fabriquaient avec du plâtre qu’il coulaient dans des moules en bois des sarcophages funéraires. au fil des siècles le plâtre et le stuc ornent les plafonds des châteaux, et belles maisons. Le plâtre est toujours utilisé de nos jours pour la décoration moderne. Le métier de plâtrier staffeur est toujours très répandu dans les métiers du bâtiment.

plaster-relief-52868_1920

 

Le plâtre le plus courant est le plâtre de Paris, son nom vient des carrières  parisiennes souterraines ou l’on pratiquaient l’extraction du gypse dans les carrières de la butte Montmartre. Les dernières grandes carrières de la région parisienne était dans le Val d’Oise.

Dans le bâtiment le plâtre est très répandu et apprécié  pour ses propriétés d’isolation phonique, thermique, et sa résistance au feu.

Mise en œuvre :

Il est mélangé à de l’eau (gâcher) afin d’obtenir une pâte liquide à semi liquide suivant l’utilisation, il y a plusieurs façons de gâcher le plâtre la plus simple est de faire un mélange à fleur, cela consiste a verser le plâtre  en pluie dans un récipient contenant de l’eau jusqu’à ce que le plâtre affleure en faisant une petite ile.

MOLADA

On peut aussi faire un mélange en volume, pour cela il faut se reporter à la fiche technique du fabricant, car les dosages peuvent varier suivant le fabricant.

Les gâchages peuvent varier en fonction de l’utilisation du produit fini

plâtre clair :

temps de prise lent : environ 20 à 40 minutes (produit fini poreux et tendre)

plâtre moyen  :

temps de prise : environ 15 à 20 minutes (produit normal)

plâtre serré :

temps de prise 5 à 10 minutes (rendu plus dur)

lorsque votre plâtre est gâché il ne faut absolument pas rajouté d’eau, ou malaxer le mélange au risque de le « tuer » ce qui donnera un rendu farineux et friable au démoulage.

Pour la coulée de pièce lors de travaux de moulage le plâtre est un produit peu cher, nullement agressif avec les moules et facile à patiner et retravailler.

Il y a plusieurs types et marques  de plâtres sur le marché,  pour le moulage vous trouverez du plâtre de paris ou plâtre fin ou à modeler, du plâtre dur.

Pour la coulée de grande pièces ou la confection de contre moule en plâtre et filasse, je préconise le MOLDA 3 Normal il est idéal pour la coulée onctuosité parfaite, les patines accrochent très bien dessus, il se retravaille très bien humide ou sec pour des pièces demandant plus de solidité utilisez de préférence du MOLDA DUR.

Le plâtre  a modeler est aussi un matériau pour la confection de moules pour les coulées de céramique (barbotine), de la manufacture de Sèvres au fabricants de sanitaire le plâtre est utilisé en énormes quantités, il est idéal car ses qualités de précisions et d’absorption de l’eau contenu dans la terre liquide en font un matériau  absolu. Il est aussi efficace pour la coulée de pièces en latex.

stucco-443763_1920

Lors de la fabrication de moule en plâtre il est indispensable d’avoir un agent de démoulage pour la confection des différentes parties du moule le meilleur produit pour un démoulage parfait est le savon noir mélangé à de la graisse de vaseline, cet agent de démoulage servira aussi pour la coulée de plâtre dans un moule en plâtre.

Pour accélérer la prise d’un plâtre l’astuce est d’utiliser comme eau de gâchage de l’eau blanche, l’eau blanche est l’eau récupérée lors du nettoyage d’outils et d’ustensiles utilisés lors du travail avec du plâtre, les sels de gypse contenu dans cette eau provoque une accélération de la prise du plâtre.

Pour durcir le platre on peut utiliser du silicate de soude, le silicate de soude par imprégnation sert à durcir le plâtre , le ciment,il est aussi hydrofuge, et protège des hautes températures. Il peut servir aussi à sauver un plâtre mort (platre mal melangé lors du gachage lors de l’ajout d’eau en trop)silicate de soude

Il est possible de teinter du plâtre dans la masse, il faut pour cela ajouter au mélange un colorant (gouache délayée, encres, pigments, colorants alimentaires) dans l’eau du mélange pour la teinter; les couleurs obtenues sont rarement très fortes. Le rendu  plus efficace pour obtenir une bonne coloration est de trouver des colorants professionnels pour la  coloration du ciment,  ils sont en poudre ou en pâte. Ces colorants ont l’avantage d’avoir au final une coloration franche et forte.

artoff1000000343

Vieilles recettes :

A partir du XVIII° siècle, pour durcir le plâtre, on y mélange de l’alun, des phosphates doubles de potassium et d’aluminium ou du borax. Le résultat de ce mélange est appelé « Plâtre de Keene ou ciment plâtre anglais ».
En Allemagne, les plâtres durcis à l’alun sont appelés le « Marmorgips ou le Marmorement », il est utilisé du XX°siècle jusque dans les années 1960.

La gomme arabique fût aussi utilisée pour durcir le plâtre.

Pour retarder la prise du plâtre :

il y a quelques centaines d’années on utilisait toutes sortes de produit d’origines animales ou végétales.

Les colles naturelles  :  une petite quantité de colle animales de types colle de peau de lapin ou de bovins retarde la prise du plâtre. Ce mélange retarde la combinaison des cristaux du plâtre, tout en améliorant la cohésion de l’ensemble.

 

D’autres additifs furent utilisés pour retarder la prise ou pour lui donner du moelleux:

De la bière, du jus de raisin ou du sucre de jus de raisin, de l’huile d’amande, de la poudre de racine de guimauve ou du lait plus ou moins caillé. Plus folklorique et moins poétique les plâtriers staffeurs avaient pour habitude d’uriner dans le plâtre pour en retarder la prise.

 

 

 

construction-793008_1280
travail du staff décoratif

Les plâtres de synthèse ou plâtres résine, ou plâtre polyester :

Le plâtre de synthétique est plus dur, plus fluide, plus rapide de prise que le plâtre classique. Un must pour la coulée et la fabrication de pièces vous le trouverez sous différents noms dans les commerces de beaux arts et de loisirs  créatifs.

Les plâtres polyester ou synthétiques portent différents nom suivant leur marque « STATUROC » de Rougier et Plé,  « ZELLAN » de  Soloplast,  ou L500 de Polyester 93.

Il peut être de couleur blanche, extra blanche ou terre cuite, le plâtre de synthèse est aussi utilisé par les dentistes pour la coulée de tirages lors de la prise d’empreinte dans de l’alginate il  est grandement apprécié pour ses qualités de résistance mécanique, de retrait minimum et de précision . Dans le cas de pièces  devant être patinées le plâtre synthétique est trop dur pour bien accrocher les patines, l’astuce pour une bonne accroche est lors de la coulée de la pièce d’utiliser un mélange spécial qui consiste a couper le plâtre synthétique avec du plâtre à modeler dans une proportion de 2/3 de plâtre de synthèse pour 1/3 de plâtre à modeler.

Autre astuce pour avoir un plâtre avec un rendu extrêmement lisse et brillant il suffit d’ajouter au mélange eau / plâtre un peu de talc. ensuite lorsque la pièce est sèche il conviendra de la polir avec un chiffon doux en toile de coton avec très peu de cire incolore.

Chassons les idées reçues : j’entends depuis des années des personnes venant me voir en me disant  » je souhaite réparer un cadre en bois ancien sur lequel le plâtre est parti ou sur lequel il y a de gros manques » détrompez il ne s’agit nullement de plâtre mais de blanc collé qui est un mélange de blanc de Meudon de colle de peau de lapin et de fibre de cellulose.

Le plâtre est et restera un matériau moderne et ancien pour la construction et l’artisanat, les cloisons en carreaux de plâtre,la fabrication et la réalisation d’enduit, les célébrés plaques de « BA 13 » et surtout le plâtre est toujours le meilleur matériau de créations pour les céramistes pour la confection moule pour la barbotine (terre coulée). .

 

La pierre reconstituée

Aussi appelée pierre à couler, pierre « caementum », cette pierre à couler est composée d’agrégats de pierre, de liant du même type que celui du ciment, de pigment. Le mélange de la masse à couler se fait avec de l’eau en général deux tiers de poudre un tiers d’eau (dosage indicatif se reporter au mode d’emploi du produit) la coulée s’effectue toujours en une seule fois. la prise est d’environ une heure et le démoulage s’effectue environ une douzaine d’heures plus tard ;  l’aspect en sortie de moule peut être très lisse. Pour avoir un coté plus rugueux de pierre brute il est possible d’attaquer la couche superficielle de surface avec de l’acide chlorhydrique dilué avec de l’eau.  Il  ne faut pas oublier de rincer abondamment la pièce  à l’eau claire afin de neutraliser l’acide. L’intérêt majeur de la pierre reconstituée est de pouvoir couler des objets ayant l’aspect et la résistance de la pierre et de tenir à l’extérieur sans craindre les intempéries. L’utilisation courante est la confection de statues, de parements, margelles de bord de piscine ainsi que pour des réparation et restauration de façades d’immeubles anciens.20150908_192457

 liens de sites a visiter pour en apprendre encore plus :

le musée du plâtre :

http://www.museeduplatre.fr

Publicités