LE LATEX

LE LATEX

2015-08-03 14.38.07

Le latex est issu de la sève de l’hévéa (Hévéa brasiliensis), cette sève est récoltée directement sur les arbres elle est ensuite traitée afin d’éviter la décomposition,  une phase de  stabilisation avec de l’ammoniaque est effectuée pour au final pour devenir du latex liquide.

latex-434914_1920

Les premiers utilisateurs du latex furent les mayas son usage se perdit avec l’arrivée des premiers européens sur le continent sud américain. L’apogée de l’utilisation du latex fut au 19 ème siècle. les premières plantations étaient situées au Brésil puis des graines furent introduites en 1876 à Ceylan par  Henry Wickman qui voulait briser le monopole brésilien ; le latex a partir de cette époque pris ainsi un nouvel essor en Asie pour se développer au Vietnam, Thaïlande, Philippines.

On retrouve différents produit fait avec du latex au quotidien, les gant en caoutchouc, les préservatifs, les élastiques, certaine tétines pour bébés,

Le latex naturel possède une résistance telle  que les élastomères fabriqués à partir du pétrole ne parviennent pas à l’égaler de ce fait il est par exemple encore utilisé en grande partie dans la fabrication des pneus pour l’aviation.  Le latex naturel représente 40% de la consommation mondiale de caoutchouc pneumatiques. de grands manufacturiers comme Aigle, Michelin, Bridgestone, Durex   sont des énormes consommateurs de caoutchouc en 2009  8.9 millions de tonnes de latex ont été produit dans le monde.

Le latex est produit pour la fabrication de moule peu onéreux, le type de moule qui est le plus couramment utilisé pour ce produit est le moule dit « moule chaussette ».

La technique  du » moule chaussette » consiste a passer des couches successives de latex au pinceau sur la pièce ou si cela est possible de tremper la pièce directement dans un récipient rempli de latex , le temps de latence entre chaque couche est d’environ 20 minutes, il faut environ une dizaine de couches de latex pour obtenir un moule de bonne qualité, le temps de séchage complet avant démoulage sur votre pièce originale est d’environ 24 heures, pour être sur que le moule est prêt à enlever de  la pièce il faut s’assurer que le latex ait pris une couleur jaune translucide.

l’exemple le plus courant que beaucoup d’enfants ont utilisés dans les années 70 sont les moules Mako moulages208x212xcopyright-symbol.jpg.pagespeed.ic.4_mH8fNpRA

En cas de difficultés de démoulage de la pièce, il ne faut  pas forcer sur le moule, il faut simplement appliquer un corps gras type graisse ou huile de vaseline ou du savon liquide à l’extérieur du moule. Cette astuce permet au latex de glisser sur lui même facilement et d’avoir un démoulage sans risques.

Le latex ne sert pas uniquement a faire des moules chaussette. Il est possible de  confectionner des moules plus sophistiqués sur des bas reliefs ou des haut reliefs, les règles de réussite pour ces moules de grandes tailles sont les suivantes : Il faut  appliquer un nombre suffisant de couches de latex pour une bonne tenue du moule. On peut renforcer avec de la verranne entre deux couches la membrane de latex   à la fin de la fabrication du moule sur la pièce avant démoulage faire un contre moule afin d’éviter une déformation de la membrane lors de la coulée.

Le moule en une partie bas et haut relief :

Ce moule en une partie en haut relief est  réalisé sur une pièce en bois ciré. Le latex est  appliqué au pinceau, dans ce cas pour éviter de risquer un pinceau classique en soie de porc j’utilise un pinceau de cuisine en silicone (cette astuce m’est venu quand j’en ai eu assez de jeter des pinceaux à la poubelle, le pinceau de cuisine en silicone ne risque rien avec le latex).

masque 1
Le masque est posé sur une plaque de plexiglas rigide. Un ruban de plastiline est positionnée sous la pièce afin d’assurer l’étanchéité  pour empêcher le latex de passer entre la plaque de plexiglas et le modèle si celui-ci n’est pas entièrement plat sur sa base.
masque 3
Passage de la première couche de latex

 

Une première couche de latex est passée sur le modèle, les petites bulles seront délicatement éliminées à l’aide du pinceau.

Le latex se pose en couches successives avec une intervalle d’une vingtaine de minutes entre chaque couches, pour une efficacité optimale du moule il sera nécessaire de répéter l’opération une douzaine de fois

 

2016-06-13 15.38.41

 

 

2016-06-13 16.39.20
première phase du contre moule, pose de la bande plâtrée en renfort
2016-06-13 17.02.29
seconde phase du contre moule passage de la couche de plâtre à modeler

 

 

2016-06-26 17.41.41
démoulage de la pièce  du moule latex avec son contre moule

Pour le moule en haut relief il est indispensable pour éviter une déformation de la membrane de latex de confectionner contre moule en plâtre, le contre moule est posé sur le latex avant démoulage sur la pièce. Il apportera au moule une rigidité.

Masse de coulée compatibles avec les moules latex :

  • Le plâtre (plâtre de coulée type MOLDA, plâtre à modeler, plâtre synthétique)
  • La pierre reconstituée
  •  Le ciment
  • Les résines (polyester, époxyde, polyuréthane, attention les résine de synthèse du fait de leur montée en température lors de  la prise (exothermie) et du caractère agressif des agents chimique réduisent la durée de vie du moule.
  • Les cires
  • Le sucre coulé, le chocolat. Pour ce type de matériau le latex est totalement alimentaire vous pourrez sans aucun risque déguster vos réalisations.

Pour un bonne conservation de vos moules il faudra veillez à les conserver à l’abri de la lumière et de les laver, les sécher, et les  talquer.

Les produits à proscrire pour le latex sont les essences diverses, le cuivre, et les acides.

Le latex peut être aussi un matériau de coulée , il servait a la fin du dix neuvième siècle et jusqu’au milieu du vingtième siècle à des usages divers, fabrication de jouets souple, isolant électrique, matériel médical.

Depuis les matières souples modernes comme les silicones et les polyuréthanes ont pris la relève. Leurs principaux  atouts sont la résistance à l’usure, aux températures extrêmes et aux produits chimiques.
Pour fabriquer des objets en latex il suffit de couler du latex dans un moule en plâtre comme une terre liquide céramique. Comme pour la terre liquide (barbotine) le moule en plâtre va absorber l’eau contenu dans le latex et créer une couche épaissie sur la surface en contact avec le plâtre.

Le latex peut être coloré avec des colorants à l’eau, de la gouache, des encres types Colorex, Ecoline, encre à dessiner Dalbe. Il faut proscrire l’acrylique qui épaissit trop rapidement le latex.

Pour la fabrication de pièces en latex plus rigide il est possible de charger le latex liquide avec du kaolin. Pour une meilleure dispersion de cette charge il faut au préalable la diluer dans de l’eau y ajouter une faible quantité de savon liquide qui va servir de tensio-actif pour une coagulation immédiate
du mélange kaolin latex.

Le latex est la matière première des ballons de baudruche, la fabrication est simple, la forme en céramique qui est la matrice du ballon est immergée plusieurs fois dans un mélange de latex, de charge, et de colorants. Cette technique est aussi utilisée pour la fabrication de gants de ménage.

balloons-1331564_960_720

gants latex

 

 

2016-06-18 13.58.45-1

moules en céramique pour la fabrication de ballons de baudruche

 LA MOUSSE DE LATEX

La mousse de latex était la mousse la plus utilisée pour les maquillage et effets spéciaux de cinéma. Elle est de moins en moins utilisée au profit des matériaux composite type silicone polycondensation plus souples, plus adapté aux effets peaux  et surtout plus facile à manipuler.

La mousse de latex se présente sous forme de kit en trois composants avec une  cuisson possible en eau bouillante ou en étuve. Utilisée pour la confection de  masques, maquillages et marionnettes (les Guignols de Canal plus. atelier Alain Duverne Images et mouvements).

Elle s’obtient par le mélange de trois éléments : le latex, le savon, le vulcanisant.

Après les avoir dosé et mélangé avec précision , on « monte » la mousse comme des blancs en neige. A ce stade, la mousse est coulée ou injectée  dans le moule en plâtre dur ou en résine plus fibre de verre. La vulcanisation demande une température de 120 degrés centigrades pendant d’environ 30 minutes à 120° C dans une étuve. La mousse obtenue est  souple, légère et compacte.

Publicités